jeudi 16 juin 2016

Réponse à Jean-Marie Bigard

La vidéo m'est passée sous les yeux il y a peu : l'humoriste Jean-Marie Bigard s'est exprimé dans l'émission de Thierry Ardisson à propos du football, sport qu'il qualifiait de "lamentable" à cause de ses règles.



Son point de vue est défendu et argumenté. Mais je ne suis pas du tout d'accord avec lui, et je veux lui répondre, ainsi qu'à ceux qui disent "ah ouai, c'est vrai quand même..."

Il explique que ce sport est pour lui "nul" parce que, par exemple, une occasion de but réel serait réparée par "zéro occasion de but": il prend l'exemple d'une faute commise sur un attaquant qui, démarqué, avance vers les 16 mètres sans les avoir encore atteints (j'ai en tête le dernier match Italie-Belgique, d'ailleurs! Grrr) et qui serait taclé en pleine course. C'est malheureux que ce soit si courant, si je conviens d'une chose c'est bien de celle-ci. Mais cette faute donnerait lieu à un coup franc. J'en arrive aux propos de l'humoriste : est-ce qu'un coup franc peut être réellement qualifié de "zéro occasion de but"?

Là, tout de suite, me revient en tête la vidéo montrant notre attaquant du FCFO, Mato. On est en 5e division, on ne parle pas de pros, et pourtant...


Et encore, lors de ce match-là, nous avons encaissé (douloureusement) le même but quelques minutes plus tard sur coup franc également ! Donc, non, un coup franc n'est pas "zéro occasion de but".

Mais revenons à la revendication de base, le fait que selon la distance avec les buts, une faute soit réparée soit par un coup franc, soit par un penalty, ce que Jean-Marie Bigard ne trouve pas correct en expliquant que quand on se trouve dans la surface de réparation, on n'a aucune chance de faire mouche à cause de la présence obligatoire des défenseurs... Mais, mais, mais... Est-ce que ce Monsieur a réellement regardé un match complet de sa vie ?? Le 99% des buts sont marqués parmi les défenseurs !!

Donc non, un penalty ne répare pas "zéro occasion de but", c'est totalement faux. Il FAUT que la réparation de la faute soit déterminée par la distance des attaquants aux cages, et non par la position des défenseurs en phase offensive comme Bigard semble le réclamer. Vous imaginez le bronx, sinon ? Ce serait une évaluation subjective de l'arbitre, et non plus parfaitement objective selon une distance métrée. Déjà qu'à chaque hors-jeu sifflé, ça râle dans tous les sens, personne n'étant d'accord...

Troisième sujet évoqué par Jean-Marie Bigard, les hors-jeux, justement. Il voudrait purement et simplement les supprimer. Oh oui, brillante idée ! On est dans le sport où les passes sont potentiellement les plus longues : notre gardien du FCFO a déjà lobbé le gardien adverse, véridique ! Si la position de hors-jeu n'était plus réprimée, imaginez les matches : les milieux de terrain se contenteraient de centrer sur des attaquants qui attendraient tranquillement auprès des goals, quels matches passionnants ça donneraient, vraiment. Si on n'oblige pas les blocs des deux équipes à se déplacer avec les phases offensives et défensives, c'est l'essence-même du football qui est remise en question !

Dernière revendication de l'humoriste, les tirs aux buts lors des grandes compétitions... Eh bien, il faut un gagnant, c'est tout. C'est une solution comme une autre, mais certainement pas la plus mauvaise. Seul un véritable passionné de football peut apprécier l'intensité de la confrontation entre un buteur et un gardien, ce face à face brut et hors du temps... Mais vous n'êtes pas un passionné, M. Bigard, et ce n'est pas le foot qui est "nul", c'est vous qui n'avez pas compris ce sport, c'est tout.


Du désavantage d'être un homme

J'ai lu récemment une très longue liste d'avantages substantiels à être un homme, il y avait plus de cent vingt points, classés ...