dimanche 12 mars 2017

Ces trucs de filles que feraient les hommes si on ne les jugeait pas

Cette année pour la journée internationale des droits des femmes, il m'a semblé que plus que jamais, les gens étaient impliqués dans la lutte pour l'égalité des genres, hommes comme femmes, parce qu'au-delà des droits des unes, il en va aussi des pressions sociales sur les autres.

Je vous propose ici la traduction d'un article du journal anglais "Independant" qui a pas mal fait le buzz ces derniers mois.

****************

"Je tricoterais à fond, mon pote."

Ces trucs de filles que feraient les hommes si on ne les jugeait pas

Pourquoi, en 2017, les hommes sont encore tellement préoccupés par le fait d'apparaître comme virils?



Les femmes se battent depuis longtemps pour que nos sociétés dépassent les rôles attribués au genre et les attentes qui en découlent, mais c'est un débat pertinent pour beaucoup d'hommes également.

Malheureusement, de nos jours, une vaste population masculine se préoccupe encore de conserver une apparence virile... mais tout a un prix. Au lieu de vivre leur vie comme ils l'entendent et faire ce que bon leur semble, apparemment de nombreux hommes se retiennent de faire certaines choses par peur d'être perçus comme efféminés.

Dans un topic récent du forum Reddit, un utilisateur a demandé : "quelles sont les choses que vous feriez si ce n'était pas à ce point catégorisé "pour les femmes" et "socialement inacceptable" ?

"Être cajolé par sa femme", "pouvoir commander un jus de fruit", les réponses ont été diverses et inattendues.

"C'est un détail, mais les femmes sentent toujours tellement bon, insistait un utilisateur. Elles dégagent toujours des notes fruitées et fleuries et douces, j'aimerais pouvoir sentir les fleurs sans être jugé."

"Un soir, ma copine s'est fait un masque pour le visage. Et je me suis dit, mais pourquoi bon Dieu je ne pourrais pas moi aussi prendre soin de ma peau ?" Et je suis devenu accro, je fais deux masques par semaine.

Il semble que certains hommes cèdent peu à peu à leur côté féminin, tandis qu'un autre admettait avoir toujours voulu s'épiler le pubis et ajoutait : "J'ai fini par le faire et mon Dieu c'est génial, j'aurais juste dû ravaler ma fierté et le faire plus tôt."

La mode a aussi toujours été un champ de restriction, en particulier lorsqu'il est question des leggings: " si je n'avais pas de pénis, je ne porterais que ça", l'un déclarait.

D'autres ressentent à peu près la même chose, admettant qu'en dépit de leur image, il n'y a pas de honte à porter des leggings. "j'ai acheté une sorte de leggings en molleton à porter sous les jeans, plus ou moins l'équivalent des collants féminins. J'ai dit à ma femme que je comprends totalement pourquoi elle porte des leggings dès que possible."

Un autre utilisateur confirmait "c'est génial. Je cours avec cette sorte de sous-vêtements longs a des températures vraiment glaciales et je n'ai pas du tout froid."

Les passe-temps aussi sont attribués à un sexe, visiblement. Qui l'aurait cru ? Un nombre étonnamment élevé d'hommes ont avoué qu'ils s'adonneraient à la couture et au tricot si ce n'était pas à ce point catégorisé "féminin". "J'aimerais bien essayer le patchwork, admettait l'un d'eux. Je trouve ça super de pouvoir faire par exemple une couverture pour quelqu'un qui va s'envelopper dans le cadeau que tu lui as offert."

D'autres hommes allaient dans ce sens de manière plus directe : "je tricoterais à fond, mon pote".


*********


Le véganisme doux (ou slow véganisme ou flexitalisme)

Tofu party le lundi, barbec' de barbac' le dimanche (Et c'est OK) Je ne sais pas pour quelle raison nos systèmes de pen...